L’Ecole est finie !

EXAJUIN07

Voila une année qui s’achève… l’examen n’était pas simple, j’en conviens (encore que) et certain(e)s se souviendront longtemps encore d’un poisson qui ne voulait pas entrer dans un panier !
J’ai voulu placer un peu de difficulté dans cette épreuve afin de vous faire prendre conscience de ce qui vous attends l’an prochain.

En fait; vous devez même me remercier car c’est un service que je vous ai rendu 😉 et vous ne m’en voudrez pas j’en suis sûr car vous savez que je vous aime…

Voila, tout est dit !
L’année est finie…
Sachez toutes et tous que j’ai apprécié de vous compter parmis mes èlèves et ce n’est pas par hasard si je vous appelle toujours  » Les Enfants  » je vous considère comme tel(le)s dans le sens bon du terme car je veux le meilleur pour vous; celui que l’on souhaite pour ses propres enfants…

Je souhaite de bonnes vacances à toutes et tous et soyez prêt(e)s en septembre car un nouveau challenge vous attend et celui là, il va vous en faire baver un max mais ce ne sera toujours et encore que pour votre bien et vous direz votre reconaissance ensuite.

Votre serviteur et ami

Ps: Le dossier d’examen est sur le serveur Esnips

Publicités

Biennale de Venise 2007

malick_sidibMONTBLOPour la première fois, le Lion d’Or à la carrière est attribué à un Africain ; le Malien Malick Sibidé. La Biennale de Venise, dirigée cette année par un Américain, a ouvert ses portes dimanche 10 juin, jusqu’en novembre.

Le photographe malien, Malick Sidibé, a reçu le Lion d’or de la Biennale d’art contemporain de Venise, pour l’ensemble de son œuvre, dimanche 10 juin. Il s’agit d’une première pour le continent noir.

« Aucun artiste africain de l’ère post-coloniale n’a été plus actif que Malick Sidibé pour rendre la photographie plus importante pour le continent », a écrit dans un communiqué Robert Storr, directeur artistique de l’événement.
Malick Sibidé, 71 ans, photographie depuis des décennies, avec un seul appareil dans son arrière boutique, la vie quotidienne des habitants de Bamako. Un bel exemple tout en modestie, sincérité et simplicité…

A suivre… ? (clic sur image pour plus d’infos)

Photographie contemporaine…

Dans un 1er temps j’avais pensé répondre et argumenter le post de Laurent et les commentaires qui l’ont accompagnés… (voir l’article « Barbara 2eme Fois »).
En guise de réponse, je vais seulement proposer à votre appréciation quelque noms de photographes qui dans le monde des arts contemporains sont aujourd’hui reconnus (mes choix n’engagent que moi évidemment ).
Ce sera ma façon de répondre; uniquement par quelques mots mais davantage par l’image.

Leurs démarches sont singulières et originales, intéressantes à plus d’un titre, elles interpellent toujours ; elles résultent d’un travail de réflexion, elle s’éloignent des clichés, elles proposent un renouveau, elles s’inscrivent parfaitement dans un courant qu’a pris la photographie dans les années 1990 en devenant aussi plasticienne.

Barbara a emprunté avec notre soutien (Marie-Noëlle et moi) ce chemin difficile qui l’a conduit là où elle se trouve.
Son travail est sérieux.
Il a été mené avec soin et application.
Sans cesse sa démarche a été remise en question, repensée avec de multiples exigences.
A l’arrivée, il propose une vision personnelle, une interprétation du réel.

Plus qu’un travail de photo-journalisme (car c’en est un) il s’en éloigne aussi car il est plasticien ; il contient beaucoup de sens et de véritables qualités esthétiques s’en dégagent…

Barbara a su se détacher du sujet lui-même pour en donner une vision au deuxieme, au troisième degré. Ainsi, les tours de Ghlin ne sont pas que tours de Ghlin, la pelle contre le mur n’est pas que pelle contre le mur… ce sont formes, géométries, couleurs, contrastes, paradoxes des ensembles etc.

Barbara a parfaitement compris ce qu’est (doit être) la photographie aujourd’hui.

Le jury qui a jugé son travail (blindé qu’il est parce qu’il a tout vu déjà) l’a apprécié pour ses qualités de cohérence, sa nouveauté, son originalité…

Pour approcher, découvrir la photographie contemporaine, cliquez sur les liens suivants (clic sur photos). Vous trouverez une interview de Sophie Calle (entre autres), des noms de photographes (Gursky, Sujimoto, Bustamante, Goldin, Wall etc.), des démarches…

Beaucoup d’autres auraient aussi volontier trouvé leur place ici dans cet article; il a fallu se limiter, faire des choix…

A vous de voir…sophie calle

goldin_sample_11_480

NAN-GOLDIN

JEFF WALL CAISSON

bst15

Sugimoto

Tina Merandon

gursky

plossu