Anne Ransquin

Anne Ransquin était une amie…

Photographe de grand talent, elle est partie trop tôt, emportée à l’âge de 39 ans par une maladie tristement célèbre.

anne ransquin.jpg

Aujourd’hui ses amis du Collectif Caravane (dont Anne Sophie Costenoble, ancienne étudiante de notre école fait partie) éditent un livre à titre posthume sur son denier travail « Collige Rosas » >>> ICI 

Si la somme de 3500 € est rassemblée, ce livre pourra exister.

Un projet de Crowdfounding est en place qui s’achève le 02 mars et en date d’aujourd’hui la récolte de « dons » a dépassé 50 %.

En apportant à ce projet le soutien qu’il mérite on fait une bonne action et en plus on reçoit (en fonction du don) le livre et/ou des tirages originaux…
On ne perd pas grand chose, on gagne quelque chose émoticône wink

Personnellement, je participe. C’est une personne que j’appréciais beaucoup et avec qui je m’entendais bien. 
Elle nous manque cruellement 
J’en appelle à votre bon coeur.
Partagez cette info afin que le projet soit connu.
Merci pour elle, pour les siens…

Anne Ransquin, photographe du collectif belge Caravane, est décédée le 13 août 2013 à l’âge de 39 ans.

Grande voyageuse et tisseuse d’amitiés, son travail photographique est né de sa soif inaltérable de découvertes et de rencontres. Au cours des deux dernières années de sa vie, marquées par le deuil et la maladie, la photographie est devenue pour elle un véritable moyen d’exprimer son combat pour la vie et son amour inconditionnel pour les êtres qui l’entourent. 

Son travail « collige rosas » livre un témoignage intime et poignant qui évoque avec pudeur les difficultés et les espoirs qui ont jalonné son quotidien. Ses images  font part de son rapport si intense au monde et sont, d’après ses mots, «autant de cailloux en poche que l’on sème en chemin ou qu’on garde précieusement »

Anne a réalisé un livre, exemplaire unique relié à la main. Le collectif Caravane, son compagnon Jorge Luis Alvarez Pupo, sa famille et ses amis désirent faire découvrir ce travail sensible et poétique par l’édition du livre Collige Rosas. Celui-ci accompagnera l’exposition qui aura lieu à la Maison du Peuple de Saint Gilles (Bruxelles) du 7 au 25 mai 2015.

 

Visitez le lien pour participer >>> ICI 

Publicités

 » Quel che resta del giorno » à LA CASA DEI TRE OCI (VENISE)

Dans le cadre de l’exposition « Quel che resta del giorno  »  LA CASA DEI TRE OCI (Galerie/musée de la photographie de VENISE) accueillera du 07 février au 12 avril 2015 une série de mes photographies.

Voir les infos sur mon site : http://www.samueldelcroix.com

Invitation TRE OCI.jpg

Traduit de l’italien, voici un extrait de l’annonce figurant sur le site :

L’auteur invité cette année est Samuel Delcroix. (Belgique – Borinage)

Samuel Delcroix (1961) enseigne la photographie et l’infographie à Mons où il vit et travaille.

 

Spécialisé dans l’investigation plastique et autres techniques expérimentales dans le domaine de la photographie il mène depuis vingt ans une exploration visuelle constante sur les friches industrielles de sa région.

 

Le triptyque qu’il présente pour l’exposition fait partie d’une mosaïque composée de neuf photographies prises dans les salles de classe d’une école abandonnée où il a commencé sa carrière d’enseignant.

Ses images ont été publiées dans des magazines et des journaux et exposées plusieurs reprises en Belgique et à l’étranger.

Page accueil.jpg